Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 1er jour du reste de ta vie

Le 1er jour du reste de ta vie

J'aime cette phrase...

Encore une journée de passée, semblable aux autres, un réveil très dur ... + des courbatures, et surtout cette envie de ne surtout pas y aller, cette boule au ventre, aller bosser à reculons, envie de pleurer à l'idée de devoir faire le gendarme toute la journée, se demander ce qu'ils vont "encore faire" ou ce qu'ils ne vont pas faire -paresse quand tu nous tiens...- bref, départ 07h24 -environ^^- arrivée 07h47 ...
Photocopies, découpage, etc ...
L'heure fatidique, je les entends ...
Journée qui se déroule somme toute correctement -comparée à toutes celles passées dans cette école - ils ont bossé, n'ont pas été -très- insolents...
18h15 départ de l'école, 18h47 arrivée chez moi...

Miam :) après méga engueulade avec Homme -bah oui hein ... quasi 11h au taff pour moi, et tout le taff qu'il me reste à faire pour demain, lui crevé avec ses horaires à la con et sa muscu - bref, l'orage passé nous mangeons.

20h20 je me remets au travail pour la 2ème école, 22h me voilà au lit ...
Ah zut, habits non prêts pour demain, repas du midi non plus... Ce sera encore sur le pouce hein ... fringues pas repassées, et nouilles jap ou purée de brocolis qui décongèlera pendant la matinée -régime alimentaire d'une prof en manque de temps ...- me voilà sur mon blog :)

Depuis longtemps, et cela revient depuis plusieurs jours, j'ai des pensées "morbides" ... pas suicidaires, non, non !!! mais je pense à la mort, et là c'est comme si je me tétanisais... Je peux penser à des choses affreuses...

Je ne peux pas m'imaginer, imaginer ma vie sans mes proches ... C'est idiot hein ... mais tous les soirs, je fais un bisou à mon chien, je lui dis que je l'aime -il s'en fout complètement de ces 3 mots sans aucun sens pour lui, je lui dirais "change tes draps" ou "casse-toi d'là" ce serait pareil ...- et j'imagine après dans quelques années, je me dis mais comment ça serait sans lui, mon gros bête, la maison serait vide, tout comme elle l'a été quand ma chienne de la même race est morte quand j'avais 21 ans. Et je me dis que je ne revoudrais pas de chien comme lui car je ferais des comparaisons...

Tout comme on sait très bien que la chienne de mes grands-parents est "en sursis", le jour où elle s'éteindra, malheureusement, la petite lumière de la maison s'en ira, et mes grands-parents perdront le peu d'entrain qu'ils ont encore ... et je n'imagine pas ma vie sans mes grands-parents.
Et ma mère, comment pourrais-je vivre sans elle ? ...
Homme ...

Tant de questions qui me hantent ... qui me font peur.

La mort m'effraye, pas la mienne, celle de mes proches. Je préfèrerais mourir mille fois que devoir vivre la perte d'un être qui m'est cher...

sophie 21/10/2012 20:54

moi aussi ma mort ne m'effraie pas, même celle de mes proches oui..
et si tu es vraiment mal à l'idée de te lever tous les matins pour aller bosser, je te conseille de ne pas perdre ton temps et de profiter de ta vie en faisant les choses que tu aimes et non pas en te bousillant la vie comme ça.